La médiation organisationnelle

Enjeu : comment améliorer la performance de mon organisation ?

Des milliers d’organisations souffrent d’un conflit interne majeur entre deux ou plusieurs types d’acteurs qui, soit à un moment donné, soit de manière structurelle, s’ignorent, voire sont hostiles les uns vis à vis des autres.

Ces organisations sont chroniquement sous-performantes par rapport à ce qu’elles pourraient être si cette tension était apaisée, pensée, parfois dépassée.

Un cas ordinaire de ce type, dans sa version conjoncturelle, concerne des situations de fusion-acquisition. Il existe souvent un vainqueur dominant, qui a acheté une proie dont les équipes se sentent dominées. Or la raison de l’achat réside bien souvent dans la qualité de l’équipe du «  dominé  ». Faire en sorte que les meilleurs de ces équipes ne partent pas au moment de la fusion représente donc un enjeu essentiel pour la valeur patrimoniale du nouvel ensemble post-fusion.

De même l'expansion rapide d’une entreprise dans un pays nouveau peut demander d’inventer la meilleure intégration culturelle d’un ensemble plus complexe, à partir des valeurs de l’entreprise.

La version structurelle de cette situation se présente dans des organisations où cohabitent deux catégories de personnel dont l’une au moins se définit par une très forte identité sociale. Ainsi dans une université entre les «  professeurs titulaires  » et tout le reste du personnel, dans un hôpital entre les médecins et les autres, dans un journal entre les journalistes et les autres, dans une compagnie aérienne ou maritime entre le personnel navigant et les autres, dans une collectivité territoriale, une chambre de commerce, une coopérative, une banque mutualiste, entre les élus et les salariés permanents notamment le haut encadrement, les tensions sont souvent considérables car les deux types d’acteurs tirent leurs légitimités de deux processus différents. Il peut en être de même dans des sociétés patrimoniales familiales, quand des étapes importantes de leur développement conduisent à recruter des managers de profils très nouveaux pour les actionnaires familiaux.

Les organisations dites de «  professionnels  » – au sens anglo-saxon du terme – sont en général habitées par ces tensions. Dans tous ces types d’organisation, des catégories très différentes de personnes ont à travailler ensemble au service d’un objectif partagé. La performance collective dépendra directement de la capacité de l’organisation à surmonter ces tensions culturelles et sociales, qui peuvent parfois être extrêmement violentes, pour construire un avenir et un projet communs.

 

À partir de son expérience dans les champs universitaire et agricole, PAXTER® accompagne différentes organisations connaissant ce type de tension, pour inventer des modes de médiation et de dynamique nouveaux entre les corps sociaux constitutifs.